• Jean-Christophe DIMINO

Glissement de marché, luxe à Paris et maison de plage à Malibu

Mis à jour : févr. 17

Comme chaque semaine, je vous sélectionne 3 infos dans l'actualité immobilière.



200 000. C’est le chiffre du jour. 200 000 transactions perdues en France à cause du confinement. Et après un été euphorique, le marché de l’immobilier semble amorcer un tournant en douceur. On est loin de l’idée d’un krach, juste un glissement plus ou moins net, plus ou moins rapide selon les villes. Glissement d’un marché de vendeurs à un marché d’acquéreurs. En clair, nous le verrons se confirmer dans les prochains mois, c’est la fin d’un cycle qui a durée quelques années. On est en train de passer d’un marché ou les vendeurs étaient tout puissants et pouvaient se permettre de fixer leur prix, à un marché où l’on va s’arracher les acquéreurs solvables, ces profils avec garanties d’emploi et/ou apport important, ceux-là vont orienter les prix en leur faveur.


Là encore, tout va se jouer au cas par cas, selon les types de biens et les villes mais globalement, c’est ce que nous autres professionnels de la transaction commençons à constater sur nos propres mandats. Les offres d’achat sont systématiquement à la baisse. Parfois très agressives par rapport au prix de vente. On est au coeur du réacteur de l’offre et la demande. Les négociations sont de plus en plus tendues, je vous le confirme.


Chaque semaine, retrouvez sur ce blog la version augmentée du podcast Avenue Gustave V


Jusqu’où iront les prix à Paris ? La question se pose depuis que Le Figaro a repéré un 2 pièces de 46m2 à 1 million d’euros, en plein coeur du 2e arrondissement tout près du Louvre, quartier Montorgueil. 2 pièces, certes en 5e et dernier étage, avec une terrasse de 14m2 et dans un immeuble de 1800. Mais bon à 1 million, on est à près de 22 000 euros le m2 alors que la moyenne dans cet arrondissement est à 12 000. Selon les dernières projections, sauf biens exceptionnels, les prix moyens à Paris se sont quelque peu tassé en septembre.


Source: Le Figaro




On termine, c’est notre rituel, avec cette très belle maison en vente. Direction la plage de Malibu, Californie non loin de Santa Monica. C’est une étrange demeure inspirée des temples d’Asie du sud-est qui trône sur le sable. Tuiles brillantes d’un vert émeraude, bâtisse en teck, jardins luxuriants. On est face à l’Océan Pacifique. Une maison de vacances dont le propriétaire n’est autre que Pierce Brosnan, l’ancien agent 007 avait fait construire cette maison avec sa femme grâce aux royalties du film Demain ne meurt jamais en 1997, film tourné en partie en Thailande. Aujourd’hui, Pierce et son épouse s’en séparent. Avis aux amateurs: il y a 5 chambres, piscine, maison d’amis. Très simple. Prix affiché: 100 000 000 $


Source: Uncrate





L'intégralité de la saison 3 du podcast est à retrouver içi

0 commentaire
Logo KW noir (2).png

Notifications

  • Deezer - Black Circle