• Jean-Christophe DIMINO

La grande histoire de la villa Nellcote et sa parenthèse Rolling Stones

Dernière mise à jour : juil. 25

Cet été dans le podcast, j'en profite pour concilier deux sujets apparement très éloignés ; immobilier et Rock n'roll.



Plongée dans la fabrication du double album Exile On Mainstreet à l'été 1971, avec en toile de fond la superbe villa Nellcote de Villefranche-sur-mer. Un manoir néo-classique de 800m2 posé face à la mer, dont l'ambiance et le passé ont probablement inspiré Keith Richards et les Rolling Stones il y a tout juste 50 ans. Peintures délavées, portail rouillé, cheminées de marbre, lustres monumentaux, la demeure a servi de décor à la naissance du cinquième opus des Stones. Au delà du contexte qui les a conduit à s'exiler en France, ce studio ô combien anachronique aura joué pour beaucoup dans la patine blues donnée au seul et unique double-album du groupe.


La villa Nellcote, qui existe toujours, est passée dans les mains d'un milliardaire Russe. Vendue pour environ 83 millions d'euros il y a quelques années, elle recèle encore sa part de mystères.



Pour raconter cette parenthèse des Stones et les différentes époques de cette villa, j'ai voulu inviter le journaliste Benoît Jarry, co-auteur avec Florence Viard du livre Les Rolling Stones et la Villa Nellcote, la véritable histoire d'une villa mythique paru aux éditions Le Mot Et Le Reste.


Un livre illustré par des images exclusives du photographe Dominique Tarlé qui a vécu ces moments dans l'intimité du groupe.


Une série de clichés s'expose actuellement à Nice à La Galerie De L'Instant , prochainement à Paris.


Ceux qui vouent un culte à cette période rock des années 70, ou simplement des fans des Rolling Stones peuvent s'offrir des tirages grand format numérotés. Je vous avoue que je suis bien tenté.

L'intégralité de cet entretien est à retrouver en podcast ci dessous.




L'intégralité de la saison 3 du podcast est à retrouver içi

0 commentaire