• Jean-Christophe DIMINO

Quand la décoration de votre bien joue sur le prix de vente final

Mis à jour : févr. 17

Les goûts et les couleurs me direz-vous... Sauf qu'indéniablement la décoration et la mise en scène de votre intérieur lui donneront plus ou moins de valeur aux yeux d'un acquéreur.


“Dans la novlangue immobilière, décoration rime plus que jamais avec valorisation.”

C'est un fait incontestable du point de vue de l'acquéreur, visiter un bien haut de gamme voire luxe se doit de respecter quelques critères impérieux. Le premier d'entre eux est une décoration intérieure qui donne envie de s'y installer. Évidemment, difficile de plaire à tout le monde. Et puis, tout cela n'est qu'une succession de codes dictés par l'air du temps, vous avez raison. Cela dit, en tant qu'agent spécialisé dans la vente de ce type de bien, je peux vous assurer que peu importe le style ou la génération des vendeurs. Tout est question d'ambiance et de présentation. Au delà de l'agencement d'une maison ou d'un appartement, le mobilier, la décoration pèsent lourd dans l'appréciation du prix de vente.



Alors, combien en plus ?


C'est la question qu'un vendeur est en droit de se poser: à quelle hauteur répercuter ma déco intérieure sur le prix de vente ? Cela fait souvent l'objet d'une discussion entre le vendeur et son agent. Impossible de graver un pourcentage dans le marbre. Différents cas de figure peuvent se présenter.

  1. le bien est vendu entièrement meublé

  2. le vendeur repartira avec la plupart des pièces de mobilier

  3. l'acquéreur veut rénover et meubler à son propre goût

Dans le premier cas, pour le vendeur et l'acquéreur, c'est du gagnant-gagnant. Celui qui vend pourra marger sur des achats dont il a pu profiter un certain temps. De son côté, l'acquéreur gagne du temps avec le choix d'une ambiance clé en main. Il gagnera aussi un peu d'argent (de manière résiduelle) sur les frais de Notaire. Selon les montants, gare toutefois à la revente ultérieure et donc à la plus-value qui pourrait-être réalisée hors mobilier.


Dans le deuxième cas, l'atmosphère dégagée grâce à la déco poussera peut-être l'acquéreur à proposer de l'argent supplémentaire pour s'offrir tel ou tel accessoire ou mobilier. À négocier de gré à gré. Là encore du win-win.


Troisième cas de figure, la présentation générale du bien aidera à se projeter dans un intérieur que l'acquéreur voudra personnaliser. Ainsi, la décoration actuelle des lieux pourra le rassurer. Une sorte de valeur étalon dans le projet d'achat.


Dans tous les cas, n'oubliez jamais qu'un bien en vente est soumis à une concurrence parfois sévère sur le marché de l'immobilier local. Je serais heureux de pouvoir vous conseiller sur ce point.


Pour toute demande, Jean-Christophe DIMINO, Agent KW au +33 6 16 95 70 83 / jc.dimino@kwfrance.com



0 commentaire

Posts récents

Voir tout